Confession – Comment mon mari m’a transmis le SIDA ?

88

Voici une autre confession qui risque encore de créer une polémique sur la toile. Cette fois-ci, il s’agit d’une jeune femme qui a été dévastée par une maladie incurable, le SIDA.

te
“Mon MARI m’a transmis le SIDA… je suis dévastée.
Je suis une femme de 25ans mariée il y’a un an à un homme que j’aime tendrement et qui était toute ma vie.

Avant de nous marier on était tous bien portants, on allait même ensemble faire des dons de sang c’était même un plaisir pour nous de remplir la carte de donneurs.
On s’est mariés il ya à peine un an et cette semaine j’ai été hospitalisé pour une crise de paludisme c’est de là que j’ai appris ma contamination. J’ai été anéanti a cette nouvelle je suis restée bouche bée je ne comprenais pas les mots qu’on venait de me dire moi qui ait connu que mon mari en tant qu’homme. Je savais plus quoi penser ni quoi faire je me disais que j’ai pas pu l’avoir par mon mari. Cet homme si véridique honnête fidèle qui m’a montré que des valeurs rares et sûres qu’on voyait pas chez les hommes de maintenant.

Il était pas au courant pour la contamination alors cette nuit là j’ai fouillé son téléphone de fond en comble et j’ai découvert tellement de choses ça m’a brisé le cœur mon mari avait des relations extra-conjugales non pas avc une seule femme mais avec plusieurs. Juste a un an de mariage je comprenais pas mon avenir s’est écroulé. Ah comme je suis déçue a 25ans mon monde s’effondre ma vie est foutue.
J’ai insisté pour qu’il aille faire le test et il s’avère positif y’avait plus de doute c’est lui qui me l’a transmis.
Comment faire face a tt ça? Je n’ai aucune pitié seulement de la haine et de la haine profonde.

Logiquement dois je le quitter ? En tant que musulmane qu’est ce que je dois faire? Je ne peux en parler en personne même pas a ma propre mère. Je suis déçue je suis perdue dévastée j’ai mal au plus profond de moi.

J’ai regretté pourquoi je l’ai fait confiance à 100% pourquoi j’ai pas fait comme presk ttes les autres femmes vérifier le téléphone de leurs maris. Ça m’aurait épargné la contamination.

Qui cherche trouve dit- on mais j’aurais préféré trouver et prendre mes précautions. Parce que après tout DEUK CI BANEKH, AVANCER CI DEUG MOKO GEUNE.”

SHARE