Funerailles de Lamine Koïta : Des députés APR ont failli être lynchés

136

De nouveaux affrontements entre forces de l’ordre et conducteurs de moto Jakarta, ont eu lieu hier soir, à Fatick. En effet, des scènes de violences ont émaillé les funérailles de Lamine Koïta, le conducteur de moto jakarta de 26 ans, décédé à la suite d’une course avec la police.

Si l’autopsie conclut à une mort naturelle, les parents du défunt rejettent complètement cette thèse, et ont exprimé leur colère dans la rue, barrant les routes et brûlant des pneus.

Des députés et autres responsables politiques du parti au pouvoir, l’APR, venus présenter leurs condoléances à la famille éplorée ont échappé de peu à la furie des conducteurs de moto Jakarta après l’enterrement du jeune au cimetière musulman de Peulga. L’un d’eux, Fada Guène, a été sauvée par les populations qui sont rapidement intervenues pour le cacher dans une maison.

Jusque tard le soir, l’atmosphère était irrespirable avec les pneus brûlés par les manifestants et les grenades lacrymogènes lancés par les policiers, à Fatick. Où les jeunes, dans leur furie, ont assiégé toutes les zones stratégiques de la commune pour exprimer leur colère. Ils reprochent à ces responsables de les avoir abandonnés dans le « sous-emploi chronique ».

L’Imam est monté au créneau pour appeler au calme.

SHARE